Quantcast

Traduction juridique : les contrats 

16 Oct 2019 | CG Traduction

Les contrats ont une importance particulière pour les entreprises. En fixant les règles de fonctionnement avec les employés, les sous-traitants, les clients ou les fournisseurs, ils assurent la sécurité juridique de l’entreprise. Lorsqu’ils doivent être traduits, leur traduction doit fidèlement assurer le même rôle, ce qui suppose une transposition précise du sens et de la forme de l’original dans la langue de destination. Cette rigueur ne peut être garantie que par un linguiste rodé à la traduction juridique.

Pourquoi recourir à un expert pour traduire vos contrats ?

Tout travail de traduction comporte des pièges, tels que l’emploi de faux amis ou l’utilisation de mots génériques engendrant une traduction approximative du texte source. Ce phénomène touche également la traduction des contrats. Seule une connaissance approfondie du droit permet au linguiste d’apporter l’exactitude requise pour un texte de cette importance. Mais cela ne suffit pas.

La traduction juridique comporte une contrainte supplémentaire : l’équivalence des systèmes légaux. Il ne s’agit pas seulement de traduction, mais de localisation des textes juridiques, c’est-à-dire d’adaptation des concepts légaux d’un pays au système juridique du pays de destination. Ce travail ne peut être effectué que par un linguiste formé au droit.

Quels facteurs assurent une traduction juridique efficace de vos contrats ?

L’expertise

Idéalement, le traducteur-juriste doit avoir une formation dans la branche du droit à laquelle appartient le contrat à traduire : droit du travail, droit commercial, droit des affaires, droit de la famille… Il doit aussi fréquemment mettre ses connaissances à jour pour suivre l’évolution rapide de la législation.

Faire appel à une société de traduction juridique est un atout car vous aurez accès à des traducteurs et relecteurs spécialistes de leur secteur, avec – en plus – les garanties de qualité, de rapidité et de confidentialité offertes par les agences professionnelles.

La recherche documentaire

Le linguiste s’appuie sur de nombreuses sources pour délivrer une traduction fidèle des contrats dans une langue étrangère. Sa mission débutera donc par la recherche de la documentation nécessaire.

Il s’agit notamment des textes législatifs étrangers, qui lui permettent de comparer les notions légales en vigueur dans les deux systèmes juridiques. Il sélectionne aussi les banques de données terminologiques et les glossaires juridiques adaptés au document à traduire.

La relecture

Un contrat de distribution, de service ou de production comporte des enjeux financiers majeurs pour les entreprises actives à l’échelle internationale. Leur traduction doit donc être traitée avec les précautions nécessaires pour ce type de document. Cela implique une relecture attentive du document traduit par le traducteur de première intention, mais aussi ensuite, par le relecteur.

En jetant sur le texte un regard neuf, ce dernier remarquera facilement les éventuelles incohérences et vérifiera l’adéquation du texte d’arrivée à l’original dans la forme et dans le fond. C’est pourquoi les sociétés de traduction font toujours appel à des relecteurs spécialisés.

L’identification des besoins

Un autre aspect spécifique à la traduction des documents juridiques est la nécessité d’une certification. Lorsque la traduction d’un contrat est destinée à être produite devant une autorité administrative ou judiciaire étrangère, une traduction libre ne suffit pas. Il faut alors avoir recours à une traduction certifiée, effectuée par un linguiste assermenté, éventuellement assortie de la légalisation de la signature du traducteur.

Il est donc important de connaître dès le départ le type de traduction dont vous avez besoin, et d’en informer votre prestataire. Tous les traducteurs-juristes ne sont pas assermentés. Et obtenir une traduction certifiée est plus long et coûteux. En cas de doute, il est impératif de demander des précisions à l’autorité qui requiert le document. Votre société de traduction pourra alors mettre à votre disposition l’expert en traduction juridique dont vous avez besoin.

Traduction financière : les erreurs à éviter !

Traduction financière : les erreurs à éviter !

S’il existe un domaine où une erreur de traduction peut avoir des conséquences fâcheuses, c’est celui de la traduction financière. Une simple virgule ou la mauvaise interprétation d’un mot peut remettre en cause un contrat ou faire frémir les plus grands marchés...

lire plus
Comment traduire pour l’industrie du luxe ?

Comment traduire pour l’industrie du luxe ?

Très confidentielle, la traduction de luxe est un secteur d’une complexité et d’une importance sans pareille. Indispensable au rayonnement international des marques de luxe, elle est exigeante au plan rédactionnel. Le linguiste doit faire preuve de rigueur, mais aussi...

lire plus
Traduction corporate : les avantages de la gestion terminologique

Traduction corporate : les avantages de la gestion terminologique

Le spectre de la communication corporate est vaste et s’adresse à de nombreux acteurs internes ou externes à l’entreprise : équipes techniques, investisseurs, auditeurs, fournisseurs, clients… Or, selon une étude de Tekom menée en 2018, 65 % des entreprises constatent...

lire plus