• Qualité, Réactivité, Sérénité
  • de 8h30 à 18h30
  • Français
  • English

Blog


Bien souvent nos clients s’imaginent que pour traduire un intervenant espagnol il suffit d’un interprète.

J’entends souvent et encore ce matin :

« Nous organisons une réunion le XXX de 14.00 à 18.00 et nous avons besoin d’un traducteur anglais et d’un traducteur espagnol »

Oui… peut –être … ou non…

Tout dépend du format de l’interprétation et de sa durée.

Pour la traduction simultanée souvenez-vous que les agents de la circulation et les religieuses sont toujours deux.  Il en va de même pour les interprètes de conférence.  Ils sont même parfois trois si le sujet est financier ou médical.

La traduction orale dans ces deux métiers est faite de néologismes et de recherche, elle nécessite une concentration intense surtout s’il y des chiffres, plus difficiles à « traduire » que les mots.

Pour la traduction consécutive, généralement de plus courte durée un seul interprète suffit car elle se pratique à haute voix devant un public et un discours de 8 heures nécessitant presque le même temps pour la traduction, serait chronophage.

Cependant l’interprète doit avoir l’habitude de parler devant une audience et être très familier avec le sujet ; à l’aide de ses notes il traduit toutes les 10/15 minutes.

En revanche dans le cas d’une interprétation de liaison (one-to-one ou petite réunion) plus informelle, l’interprète travaille seul et traduit les échanges sans prise de note. 

Il lui faudra faire des pauses, demander des précisions, et jouer un rôle beaucoup plus actif dans la réunion.

Il est bon de rappeler que tous les propos échangés lors d’une réunion relèvent du secret professionnel comme inscrit dans l’article 226-13 du code pénal et que chaque interprète a un devoir réserve et de neutralité.

Ces deux points ont une importance capitale à CG Traduction & Interprétation.

Vous organisez une réunion et ne savez pas combien d’interprètes il vous faut ?