Quantcast
+33 (0) 1 39 24 88 55

Le traducteur financier, un atout pour éviter la fraude

22 Mai 2019 | CG Traduction

La traduction de vos documents d’entreprise doit être réalisée avec soin, en particulier lorsqu’ils contiennent des données économiques et financières. Une faute ou une imprécision résultant d’une mauvaise traduction dans un rapport annuels, une analyse boursière ou autre communication financière peut détériorer votre image et avoir des conséquences négatives auprès de vos clients et investisseurs. Une telle erreur peut également avoir des répercussions juridiques ou financières.

Par la qualité de son travail, et son rôle proactif à vos côtés et à votre service, le traducteur financier expérimenté est votre allié pour éviter et prévenir les risques de fraude.

«Vos traductions assermentées doivent impérativement être réalisées par un traducteur ayant prêté serment devant une Cour d’appel.»

Le rôle de la traduction financière dans la lutte contre la fraude

La présentation d’informations inexactes dans certains documents officiels, du fait d’une mauvaise traduction, peut générer une suspicion de fraude chez vos partenaires commerciaux et auprès des autorités.

En outre, une traduction financière approximative peut vous empêcher d’identifier une éventuelle fraude chez des partenaires d’affaires.

C’est pourquoi il est vivement conseillé de confier ce travail à un expert maîtrisant parfaitement la terminologie et les concepts financiers de la langue d’origine et de la langue cible.

Faire appel à un professionnel réellement à l’aise avec le jargon financier est un atout pour initier de nouveaux échanges internationaux. Il pourra, par exemple, identifier et traduire en priorité les passages sensibles et/ou importants des documents. Ceci vous permettra de mesurer la qualité de vos futurs partenaires, voire de déceler d’éventuelles malversations.

La précision de cette approche est capitale pour être pertinente et vous aider dans votre prise de décision. Un traducteur chevronné est capable de vous apporter une aide fiable et cela, sans investir dans le temps nécessaire à la traduction de l’intégralité du document. Dans un secteur où les transactions doivent être rapidement conclues, il s’agit là d’un gain de temps précieux.

Enfin, le traducteur peut être un conseil en matière de prévention des fraudes. Spécialisé dans un domaine précis, et pour un couple de langues spécifique, il connaît les procédures et les actes émanant du pays de la langue source. Si sa mission n’est pas d’analyser ces informations à votre place, son expérience peut en revanche vous permettre de déceler certaines irrégularités, telles que des mentions manquantes, inexactes, ou inappropriées.

Les caractéristiques de la traduction financière

Une bonne traduction est indissociable de la parfaite maîtrise du sujet.

Le secteur financier est complexe et en constante mutation. Il n’est pas possible d’en saisir toutes les nuances sans y être régulièrement immergé et sans quotidiennement mettre à jour ses connaissances. En plus de faire appel à un vocabulaire précis, la terminologie financière se dote régulièrement de nouveaux termes issus de la pratique. Le professionnel traducteur doit être au fait ces évolutions pour être en mesure de proposer à ses clients une traduction pointue et actualisée.

C’est pourquoi CG Traduction et Interprétation ne travaille qu’avec des traducteurs professionnels spécialisés et expérimentés, issus de la finance, ou totalement passionnés par le sujet. Nous effectuons la traduction financière de rapports annuels, d’audits, de documents comptables et de tous documents financiers.

Conscients des enjeux de telles traductions, nous avons mis en oeuvre une procédure pour garantir la confidentialité des informations qui nous sont confiées.

Nos clients sont des banques, des sociétés boursières, des fonds d’investissement et d’autres grands acteurs du secteur. N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir un devis.

La traduction juridique et financière

Le droit et la finance sont les domaines techniques et complexes à traduire. En plus de faire appel à une terminologie spécifique, ils portent des enjeux capitaux, tant économiques que légaux. Par ailleurs, la traduction juridique des documents d’entreprise (rapports...

lire plus

Traduction juridique : art ou technique ?

Selon le Larousse, traduire c’est « transposer et exprimer un texte dans une autre langue » et interpréter, « expliquer un texte, et lui donner un sens ». Si ces deux définitions de la traduction et de l’interprétation sont associées, nous constatons que le rôle du...

lire plus