Quantcast
+33 (0) 1 39 24 88 55

Les états financiers : la partie comptable de la traduction financière

9 Oct 2019 | CG Traduction

Certains documents, tels que le bilan, le compte de résultat et les annexes, doivent être rédigés dans la langue officielle du pays d’établissement d’une entreprise. C’est une difficulté pour les groupes qui possèdent des filiales à l’étranger. Afin d’être compris et validés par les départements compétents de la société mère, ces documents sensibles doivent être traduits. La traduction des états financiers ne peut pas être confiée à n’importe quel linguiste. Faisant appel à des notions comptables et financières complexes, seul un expert en traduction financière peut fournir un résultat de qualité.

À quels documents s’applique la traduction financière ?

Les états financiers sont tous les documents qui permettent de suivre et d’analyser la santé financière d’une entreprise. Ils dépendent des normes auxquelles l’organisation est soumise :

  • Une société cotée en bourse doit se conformer aux normes comptables internationales (IFRS) pour ses comptes consolidés. Ce référentiel international prévoit que le bilan, le compte de résultat, l’état des variations de capitaux propres, le tableau de flux de trésorerie et les annexes font partie des états financiers.
  • En revanche, les sociétés non cotées peuvent appliquer les règles comptables édictées par l’Autorité des Normes Comptables pour établir leurs comptes consolidés. Selon le plan comptable général, seuls le bilan, le compte de résultat et les annexes font alors partie des états financiers.

En substance, il s’agit donc des documents officiels grâce auxquels les entreprises remplissent leurs obligations de reporting et de transparence. Leur traduction est d’une importance cruciale pour les sociétés internationales.

Pourquoi faire appel à un expert pour vos états financiers ?

Certains logiciels comptables multilingues intègrent une traduction automatique des principales rubriques du bilan et du compte de résultat. C’est une aide précieuse, mais insuffisante.

D’une part, seules certaines rubriques sont traduites et chaque autorité nationale impose une présentation spécifique du compte de résultat et du bilan. Il est donc impossible pour un locuteur étranger de faire une analyse détaillée des états financiers s’ils ne sont que partiellement traduits.

D’autre part, la traduction s’accompagne souvent d’un changement de format des états financiers. Certains groupes imposent un format pour le reporting des résultats financiers par les filiales, ce qui nécessite un retraitement des informations comptables en plus de la traduction. De la même façon, les entreprises doivent parfois présenter leurs comptes conformément aux normes comptables internationales, ce qui implique également un retraitement comptable. Il ne s’agit donc pas d’une simple traduction au mot à mot, mais d’une refonte complète du document.

Ces manipulations complexes ne peuvent être réalisées que par un expert en traduction financière ayant de fortes compétences en comptabilité. Il pourra prendre en charge la traduction de vos états financiers lors de chaque échéance légale, en vous garantissant la qualité et la précision de la traduction de ces documents essentiels vers la ou les langues de destination.

3 conseils pour une bonne traduction corporate

3 conseils pour une bonne traduction corporate

Développer ses activités sur un nouveau marché est une étape délicate dans la vie d’une entreprise. Les communications sont nombreuses et touchent à tous les aspects de votre société : vous devez fournir les documents juridiques et financiers auprès des autorités...

lire plus
Les contraintes de la traduction financière 

Les contraintes de la traduction financière 

Si le langage financier s’est progressivement vulgarisé pour le commun des mortels, il n’en va pas de même pour les documents utilisés par les entreprises. Qu’il s’agisse des états financiers, des livres de comptes ou de documents de vente, la terminologie est...

lire plus