Quantcast
+33 (0) 1 39 24 88 55

L’importance d’une bonne traduction corporate

31 Juil 2019 | CG Traduction

La mondialisation des échanges et le désir d’internationalisation des entreprises augmentent les besoins de traduction corporate des entreprises. Elles doivent alors pouvoir compter sur un linguiste compétent qui saura transposer leur message dans la langue cible, en tenant compte des codes culturels et de la terminologie propre au milieu de l’entreprise. Une transcription efficace des textes dans la langue cible sert l’image de marque et la prospérité des sociétés qui s’implantent sur de nouveaux marchés.

La traduction corporate fait appel à des compétences variées

Marketing, commercial, juridique, financier, comptable… La variété des communications à traduire et leur degré de technicité impliquent que les entreprises établies à l’étranger doivent recourir aux services d’une société spécialisée.  Celle-ci doit être capable de mettre à leur disposition le linguiste et le relecteur dont l’expertise est adaptée au texte à traduire.

Chaque document exige des compétences différentes. Par exemple, la traduction des contrats commerciaux suppose la connaissance de la terminologie juridique de la langue cible et de la langue source. Celle d’une page de vente implique la maîtrise du langage commercial généralement utilisé dans le pays de destination.

Une erreur, voire une simple imprécision, dans la traduction des documents d’affaires risque d’entacher la réputation de l’entreprise, ou d’impacter ses finances ou encore de poser des problèmes  juridiques qui peuvent nuire au développement international de l’entreprise. La variété des compétences requises du traducteur doit donc être prise en compte lors de la recherche d’un prestataire expérimenté pour traduire vos textes corporate. Celui-ci doit être choisi pour ses connaissances en communication, marketing, finance ou droit, mais aussi en fonction du texte à traduire.

La traduction corporate nécessite des compétences linguistiques étendues

En plus de sa compétence technique, le prestataire doit être un natif de la langue cible et maîtriser parfaitement la langue source. Une communication efficace nécessite plus qu’une traduction littérale ou une connaissance linguistique théorique. Le linguiste doit être capable de traduire et adapter le message pour qu’il reste fidèle à l’original, tout en étant bien ajusté aux spécificités de la culture cible. Il doit donc être au fait de la culture et de l’histoire de la langue cible.

Un simple détail peut définitivement ruiner l’image d’une entreprise dans un pays. Le nombre 88 est un excellent exemple. En Allemagne, il s’agit d’un code néonazi que les entreprises doivent absolument éviter d’utiliser dans leurs communications publiques. Alors qu’en Chine, il s’agit d’un numéro porte-bonheur très répandu. Ce sont ces petites subtilités qui permettent de dire qu’un traducteur maîtrise bien les langues qu’il traduit.

Il faut également connaître les particularités terminologiques régionales, afin d’adapter le message de l’entreprise au public cible. De nombreuses personnes parviennent à communiquer grâce à l’anglais en utilisant quelques centaines de mots de cette langue qui en comporte pourtant des milliers. Seul un linguiste de qualité saura trouver le terme qui traduit exactement l’esprit du texte source. Il doit également savoir utiliser les idiomes qui « parleront » clairement au lecteur cible.

La traduction corporate peut apporter un soutien indéniable au  développement international de votre entreprise si elle est réalisée par un expert. C’est pourquoi beaucoup de sociétés se tournent vers un prestataire de traduction spécialisé dans le monde des affaires (contrats commerciaux, bilans comptables, textes marketing, rapports financiers…) même s’il s’agit uniquement de venir en soutien de leur département de traduction interne. Dans un milieu économique concurrentiel, le choix de la bonne société de traduction est essentiel.

 

La traduction juridique et financière

Le droit et la finance sont les domaines techniques et complexes à traduire. En plus de faire appel à une terminologie spécifique, ils portent des enjeux capitaux, tant économiques que légaux. Par ailleurs, la traduction juridique des documents d’entreprise (rapports...

lire plus

Traduction juridique : art ou technique ?

Selon le Larousse, traduire c’est « transposer et exprimer un texte dans une autre langue » et interpréter, « expliquer un texte, et lui donner un sens ». Si ces deux définitions de la traduction et de l’interprétation sont associées, nous constatons que le rôle du...

lire plus