Quantcast
drapeau anglais +33 (0) 1 39 24 88 55

Règlementation et traduction juridique selon les pays

27 Mar 2019 | CG Traduction

La traduction juridique est un exercice délicat et assez difficile. En effet, non seulement chaque langue a ses propres règles et spécificités mais les systèmes juridiques varient d’un pays à l’autre. Chez CG Traduction & Interprétation active depuis 1981 nous connaissons les obstacles que peut rencontrer le traducteur juridique mais nous savons également les pallier. Nos traducteurs, de par leur formation et expérience, connaissent les spécificités de la règlementation juridique de chaque pays.

« En théorie, tout le monde peut faire de la traduction, avec ou sans diplôme et la réalité est compliquée.  »

Qui peut exercer la traduction juridique ?

À l’exception de la traduction assermentée, la loi française n’impose pas de conditions pour exercer le métier de traducteur qu’il soit juridique ou non. La traduction est encore une activité non réglementée.  En théorie, tout le monde peut faire de la traduction, avec ou sans diplôme et la réalité est compliquée.

La déontologie veut que pour traduire des textes juridiques il faut d’une part être diplômé de traduction mais aussi être juriste ou avoir une très bonne connaissance du droit. Comme c’est le cas pour les traductions techniques, le traducteur se trouve obligé de traduire à la fois une langue et un langage/ jargon.

La diversité des réglementations et des systèmes juridiques

À travers le monde, la législation et sa formulation juridique diffèrent – totalement ou relativement – d’un pays à l’autre. En effet il y a plusieurs systèmes juridiques que nous pouvons regrouper en quelques familles principales :

  • La common law : Ce système basé sur la jurisprudence et la règle du précédent est issu du droit anglais. En plus de l’Angleterre, ce système est appliqué dans plusieurs anciennes colonies britanniques : États-Unis, Australie, Canada et quelques pays africains et asiatiques souvent membres du Commonwealth. 
  • Le droit continental : Issu lui-même du droit romain, ce système regroupe plusieurs sous-familles tels le droit napoléonien, le droit austro-allemand, le droit scandinave ou encore le droit civiliste-mixte. Il est appliqué dans la plupart des pays européens, africains, asiatiques et sud-américains.
  • Le droit coutumier : des lois anciennes propres à une province/ région/ tribu. Il est par exemple encore appliqué dans les zones tribales de la frontière afghano-pakistanaise. 
  • Le droit musulman : Appelé aussi coranique, est un ensemble de lois religieuses qui trouvent leurs sources dans le Coran et la Sunna. Il est appliqué – à différents niveaux – dans plusieurs pays musulmans, souvent en cohabitation avec un droit civil. 
  • Le bijuridisme : Deux systèmes juridiques coexistent dans un seul pays comme c’est le cas au Canada et en Afrique du Sud. En effet, dans ces pays nous trouvons des lois inspirées de la common law anglaise et d’autres textes inspirés du droit civil français.

Cette grande diversité est parfois une source de confusion pour le traducteur, il doit être méticuleux et rigoureux pour livrer une traduction juridique conforme à l’esprit du texte source.

L’expertise CG Traduction & Interprétation : une garantie de qualité

Notre entreprise met à votre disposition toute l’expérience et la compétence d’une équipe de traducteurs spécialistes du langage juridique. Quelle que soit la nature et la complexité de vos documents, nous vous assurons une traduction juridique fiable et rapide. Le sérieux, la rigueur et la réactivité de nos professionnels nous a permis de fidéliser de nombreux clients et de bâtir des relations de confiance et de collaboration pérennes. Même lorsque les délais sont serrés nous aidons nos clients à réaliser leurs projets et nous leur fournissons la traduction qui répond à leur besoin.

Le traducteur financier, un atout pour éviter la fraude

La traduction de vos documents d’entreprise doit être réalisée avec soin, en particulier lorsqu’ils contiennent des données économiques et financières. Une faute ou une imprécision résultant d’une mauvaise traduction dans un rapport annuels, une analyse boursière ou...

lire plus

Comment obtenir une traduction assermentée ?

Vous implantez votre entreprise à l’étranger et démarchez des clients internationaux ? Afin de mener  à bien ce projet, il vous faut une traduction assermentée de certains documents, tels que l’extrait Kbis, les statuts de votre société, vos brevets ou vos contrats de...

lire plus