Quantcast
+33 (0) 1 39 24 88 55

Pas d’interprète pour le porte parole du FMI

13 Juil 2011 | CG Traduction

Le 5 juillet 2011, Washington : une femme prend les commandes du FMI pour 5 années.

Ms. Christine Lagarde, shaking hands with Mr. John Lipsky, IMF Deputy Managing Director Copyright for the International Monetary Fund.

Ce n’est pas en langue anglaise, ce qui aurait nécessité une traduction, mais dans un français impeccable que le porte-parole du FMI, a annoncé ce mardi 28 juin, la nomination de Madame Lagarde.

Le Fonds Monétaire International (FMI) a pour mission d’encourager la coopération monétaire internationale, de veiller à la stabilité financière, de faciliter le commerce international, d’œuvrer en faveur d’un taux d’emploi élevé et d’une croissance économique durable, comme de faire reculer la pauvreté dans le monde. Créé en 1945, le FMI est gouverné par ses 187 États membres, auxquels il rend compte de son action, ce qui en fait une institution quasi-universelle. Les financements du FMI donnent aux États membres l’appui qui leur est nécessaire pour remédier à leurs problèmes de balance des paiements. Les ressources du FMI proviennent des Etats membres, principalement du versement des quotes-parts, calculées en fonction du poids économique relatif de chaque pays

Le FMI est responsable de son action devant les gouvernements des États membres

A sa direction depuis le 5 juillet, une femme, la première : Christine LAGARDE.

Face à elle, Mr Augustin Carstens. Le Conseil d’Administration (24 membres) a convenu que les 2 candidats avaient toutes les qualifications requises, mais après avoir examiné toutes les informations pertinentes sur les deux candidatures, il a choisi Mme Lagarde par consensus.

Elle a été sélectionnée pour le poste de Directeur Général pour un mandat de 5 ans, au terme d’un processus de sélection d’un mois qui a débuté le 20 mai, après la démission de M. Dominique Strauss-Kahn.

Avocate dans un cabinet d’affaires, elle en a gravi tous les échelons en 25 ans de carrière  : associée du bureau parisien en 1987, associée gérante en 1991, membre du comité exécutif mondial à Chicago en 1995 et présidente de ce comité en 1999, première femme à exercer ce poste qu’elle occupe jusqu’en 2004.

En 2002, elle est classée 5e femme d’affaires européenne par le Wall Street Journal Europe.

Sa nomination au FMI constitue un aboutissement dans ce parcours professionnel particulièrement brillant depuis 1981.

En 2005, retour en France, où elle passera 6 années consécutives au sein du gouvernement dont 4 à la tête de Bercy. Mme Lagarde, ministre des Finances pendant la crise financière en 2008, connaît bien les problèmes auxquels est confrontée la zone euro.

Les perspectives sont assombries, entre autres, par la crise non résolue de la dette souveraine en Europe. Les problèmes les plus aigus se posent en Grèce où le gouvernement tente de faire adopter par les députés un plan de sauvetage draconien pour asseoir l’économie sur une base plus solide.

L’anglais de Madame Largarde est parfait mais, lors de toutes les réunions au sommet (FMI, G8, G20) de multiples langues se côtoient, nécessitant des interprètes de Conférences possédant à la fois, culture générale, connaissances spécifiques et maîtrise de la technique de traduction simultanée. CG traduction & interprétation a été recrutée pour traduire et interpréter lors de la Présidence Française de l’Union Européenne de 2008 et pour le G20 en 2011.

Que vous soyez au FMI, des grands institutionnels, ou encore issus du monde du sport, quel que soit votre domaine, n’hésitez pas à nous contacter pour toute demande de traduction

3 conseils pour une bonne traduction corporate

3 conseils pour une bonne traduction corporate

Développer ses activités sur un nouveau marché est une étape délicate dans la vie d’une entreprise. Les communications sont nombreuses et touchent à tous les aspects de votre société : vous devez fournir les documents juridiques et financiers auprès des autorités...

lire plus